Qui est Jean-François CONTA ?

Jean-François CONTA portrait

Jean-François CONTA ne se définit pas dans l’immuable, dans l’attendu. Il est dans l’instant, variable voire déstabilisant. Son art est celui de sa respiration, de ses émotions, frustrations, exaltations, qui le submergent et s’imposent à lui. Il est habité par son art, il le vit physiquement et se laisse emparer lorsqu’il y est pleinement disposé, disponible et libre de créer. Entièrement.
Chaque mouvement nait d’une vision intérieure qui lui échappe presque pour aller se poser dans un geste assuré sur la toile. La réflexion échappe à cette création, qui le transporte hors du temps, du lieu.
Transporté il l’est lorsque son tableau se rapproche de sa quête d’absolu. Affligé lorsque le résultat sur la toile ne correspond pas à sa vision rêvée de l’oeuvre.
Il blanchit donc inlassablement jusqu’à estimer que le tableau raconte une histoire qui mérite d’être entendue.

Né en Normandie où il réside et travaille actuellement, Jean-François Conta a consacré ces trente dernières années à la transmission de son savoir-faire artistique auprès d’élèves adultes, adolescents et enfants qu’il a accompagnés dans l’apprentissage du dessin et de la peinture, pour le plaisir de progresser et de créer ou pour nombre d’entre eux d’intégrer avec succès une grande école d’art.

La découverte de la peinture le surprit à ses 17 ans. Après une enfance exigeante, il s’engagera alors littéralement corps et âme dans ce nouveau langage, cathartique et salutaire. Formé à l’atelier d’art de la « Poulinière » de Saint-Lô, dirigé par le peintre Michel Clos, il poursuivra sa formation à l’École Supérieure des Arts Modernes et du Design Contemporain de Paris. Travaillant parallèlement à l’atelier Lorenzo où il sculpte et dessine, il suit également des stages en tant qu’illustrateur ou designer et à 19 ans, son travail est présenté lors de ses premières expositions parisiennes.
Les invitations à présenter son travail se multiplieront rapidement et viendront alimenter ses convictions, renforcer son apprentissage et ponctuer son insatiable boulimie de travail. Certaines expositions proposées au sein de lieux prestigieux, feront connaître et voyager ses toiles, acquises notamment par des collectionneurs, en France et dans de nombreux pays étrangers.

Aujourd’hui, après plus de 35 ans de présence auprès de ses élèves et le réveil de son aspiration sommeillante à reprendre le dialogue avec ses toiles, Conta tente de dompter, d’apprivoiser ce feu et répond de nouveau à l’appel de sa créativité, de son besoin intrinsèque d’exprimer ce qui est resté en gestation depuis si long-temps.

L’entière satisfaction de Conta face à son œuvre est une illusion, tant l’exigence de l’auteur face à lui-même est élevée. Ses compétences académiques lui offrent une aisance de création impressionnante mais il peint pour parler, pour dire, à lui-même et peut-être aussi aux autres mais surtout sans aucun but de séduire.
Ses derniers travaux dévoilent pourtant une fraîcheur des couleurs et une liberté nouvelles présageant un certain lâcher-prise et une audace joyeuse et bienvenue. Les dernières séries le prouvent, transportées dans une lumière et une joie vibrantes, elles célèbrent le retour du peintre à son art, pleinement.

L’approche de sa pratique est viscérale. Méditative et extatique, la création passe par un geste vif, tranché, assuré et chorégraphique, tant le corps est tout entier imprégné de cette transe. Son investissement physique est total. La peinture se danse, saccadée et rythmée. Les mouvements se succèdent rapidement et les couches de peinture se superposent en cadence.
Les toiles sont multiples, et fourmillent de détails que l’œil qui s’y attardera saura découvrir.

EXPOSITIONS

Oeuvre de JF CONTA "Si j'étais"
  • Exposition au Château de Torigny-sur-Vire.
  • Exposition à la Galerie Art6 à Caen.
  • Exposition à Créa International à Paris, Prix du Salon.
  • Salons internationaux au Saint-Sépulcre à Caen.
  • Exposition de sculptures à l’Hôtel Malherbe à Caen.
  • Exposition à  la Galerie Buquet à Caen avec le peintre André LEMAITRE.
  • Exposition rétrospective à l’Hôtel d’Escoville à Caen (hôtel particulier du XVIème siècle) sous le haut patronage de Monsieur Jean-Marie Girault, Maire de Caen. Lors de cette exposition la Société d’affichage Giraudy le soutient avec 90 panneaux de 4 m x 3 m avec en visuel l’une de ses toiles. Une première en France.
  • Exposition internationale de Deauville.
  • Exposition personnelle à la Collégiale du Saint-Sépulcre à Caen.
  • Expositions internationales avec des artistes étrangers :
    Grand prix des Arts décoratifs, Prix du salon, Prix du public, Médailles d’or (sur le pastel) (4 années consécutives de 1989 à 1993) de l’exposition internationale de la Ville de Caen au Saint-Sépulcre. Jury constitué d’artistes et de critiques d’art.
  • Exposition à la Galerie Serge Fourchon à Luc-sur-Mer.
  • XVIème Salon du Château de Brecey, Prix du Secrétariat à la jeunesse et à la culture.
  • Exposition à la Galerie Le Lion D’or à Pont-Aven.
  • Exposition à Port-Bail.
  • Exposition au Collège Hastings à Caen.
  • Exposition au Château du Bosq à Commes, Commissaire de l’exposition : Marie-Pascale O. Exposition de 26 toiles, toutes vendues. Vernissage : 450 personnes présentes dont certaines venues de l’étranger.
  • Exposition à la Galerie «Le Comptoir des Arts» à Paris.
  • Exposition à la Maison Rouge à Paris, Commissaire de l’exposition : Caroline S.
  • Exposition à la Galerie «Le Comptoir des Arts» à Paris
  • Sociétaire des artistes de Saint-Germain-des-Près à Paris dans les années 2000.
  • Exposition « Noire et bleue » 26 mai au 10 juin 2000 dans la Galerie de la Deutsche Bank, Boulevard Saint Germain à Paris, sous la présidence d’Alain Bougrain-Dubourg, président de la LPO et de Caroline S.
    Artistes invités : Philippe Berry, Jean-François CONTA, Franz BODO
  • Exposition dans la Galerie de l’hôtel Intercontinental de Doha au Qatar.
  • Exposition dans la Salle Royale de l’église de la Madeleine à Paris,
    Commissaire de l’exposition : Mylène Vignon.
  • Vente aux enchères sur AUCTION chez AGUTTE le 16 mars 2006 de son tableau «Alpilles».
    Référence de la vente :
    https://www.auction.fr/_fr/lot/conta-jean-francois-alpilles-1156260
Oeuvre de JF CONTA "Séparation"